10 couples… et un coup parfait pour NT1 ?

En juin dernier, le groupe TF1 invitait journalistes et influenceurs en son siège, en vue de présenter le nouveau format que diffusera NT1 sur son antenne dès le 3 juillet. Une adaptation en provenance des US,  sur fond de téléréalité, dating et candidats survoltés. Rien de neuf à l’horizon pensais-je alors. Mais, le temps d’un pré-générique et de quelques répliques, la recette, mêlant fondamentaux du genre et modernité, m’est apparue finalement solide, maline, et très « 2017 ». Sur le papier, ces  « 10 couples parfaits » pourraient constituer la bonne surprise de l’été. Décryptage. 

LOFT STORY VERSION 2017 ?

« 11  célibataires coupés du monde, dans un loft de 225 mètres carré, filmés 24/24h par 26 caméras et 50 micros. Au bout de 70 jours, il n’en restera plus que deux. Qui sera le couple idéal ? C’est vous qui décidez ». Ce pitch vous rappelle quelque chose ? Normal, il s’agit de celui du mythique Loft Story, précurseur de la téléréalité en France et symbole de ce qui fut alors, et demeure encore, l’expérience télévisuelle la plus novatrice et disruptive des dernières décennies.

Si la première partie de ce générique, toute en chiffre, aura massivement marqué les mémoires, c’est bien sur la seconde qu’il convient ici de s’attarder. Peu s’en souviennent, mais Loft Story était un jeu dont la finalité consistait à désigner quel serait le couple idéal parmi les 11 célibataires présents. Nouveaux les formats de dating ?

Et il est là le bon coup, revenir aux fondamentaux de l’expérience téléréalité, en y insérant ce qu’il faut d’éléments du présent, pour attirer les fans contemporains et les captifs de 2001. Ajoutez-y l’implication d’une des incarnations les plus marquantes du genre en la personne d’Alexia Laroche-Joubert, désormais Présidente d’ALP producteur des 10 couples parfaits, et le parallèle prend plus de sens encore.

Au risque de me répéter, les innovations télévisuelles seront, selon moi, plus techniques (3D, VR…) que mécaniques. Logique dans ce cas de s’appuyer sur d’anciens ressorts ou temps forts, en vue de les dépoussiérer voire les développer.

‘’ Une nouvelle génération de candidats, frais, déterminés et authentiques’’

Bien entendu et sur la même logique, les histoires d’amour n’ont pas attendu ces 10 couples parfaits pour alimenter les épisodes de téléréalité. Mais si les idylles naissaient alors par la logique de la vie en communauté, elles n’en étaient pas l’objectif principal et l’ambition finale attendue. Dans ce format adapté de Are you the one, une marque premium de MTV, tous les candidats seront sur le même pied d’égalité et devront autant séduire que choisir. Prétendants, tentateurs, menteurs, ex et autres trublions ne seront pas de la fête, et permettront peut-être plus de spontanéité à ces vingt candidats issus d’un casting « frais ».

Car voici encore un autre parallèle avec les précurseurs lofteurs. S’ils étaient venus trouver chaussure à leur pied, ils marquèrent des millions de téléspectateurs par leur fraîcheur et leur spontanéité. Pionniers en la matière, ils n’avaient pas d’autre choix que d’être eux même. C’est également l’ambition de ce nouveau format composé « d’une nouvelle génération de candidats, frais, déterminés et authentiques » comme les décrit Elsa Fayer. « Ils n’ont pas d’autres choix que d’être eux même s’ils veulent atteindre l’objectif, à savoir de trouver les 10 âmes sœurs préalablement identifiées par la production ». Condition sine qua non pour se partager les 200 000 euros mis en jeu en cas de succès. Si les candidats jouent leur avenir amoureux, ce dernier marquera également leur avenir financier.

COMPÉTITION OU SUCCESSION ?

Outre le potentiel du format, l’autre question réside quant à son rôle dans la stratégie de grille du groupe TF1. Ces 10 couples parfaits ont-ils pour seule mission de venir supplanter les puissants Anges, Chtis et Marseillais ? Car si les pitchs diffèrent, l’esthétique elle, s’en rapproche fortement. De jeunes gens réunis dans un cadre confortable et ensoleillé. Des jeux, de la romance, des escapades, des clashs, et tous les ressorts d’une trépidante vie en groupe. Dès le 3 juillet, la compétition pourra donc démarrer. Par une météo propice et une concurrence clémente, la bonne surprise d’audience pourrait pointer le bout du nez. A moins que la compréhension des temps forts de narration découpés en journée ne refroidisse les audiences ? Peu probable à mon sens.

‘’ Le successeur non désigné du programme de téléréalité numéro 1, Secret Story ? ’’

Une réflexion me venait ensuite. Et si ce format tourné en septembre dernier, devenait le successeur non désigné du programme de téléréalité numéro 1, Secret Story ? Hasard de la programmation, l’emblématique format prendra la suite à l’antenne du nouveau venu courant septembre.

Devenir l’héritier de Secret Story, lui-même descendant du loft… Un retour aux sources qui, par la magie du timing, permettrait à TF1 de continuer à proposer l’unique format de téléréalité du PAF avec un casting frais, si jamais la Story Secret devait prendre fin à l’automne  2017.

L’engagement sur deux saisons signé en 2016 entre TF1 et la production est désormais consommé. A ce titre, les négociations pour une douzième épopée pourraient, en cas d’audiences déclinantes, se révéler âpres et la question d’arrêter à nouveau se poser.

Mais Secret Story possède encore de solides atouts en manche. Sa communauté d’abord, sa puissance virale ensuite. Le clap de fin arrivera bien un jour, mais la « bande à Beaugrand » n’a pas dit son dernier mot et compte bien proposer aux fans du programme une saison de haut niveau.

Quoi qu’il en soit, avec le casting d’une saison 2 déjà lancé, deux options s’ouvriront pour le groupe TF1 et leurs 10 couples parfaits, s’ils se révèlent attractifs en ménagères, millenials et connectés : confirmer à l’antenne une nouvelle marque premium de téléréalité, ou assurer une succession et fidéliser ainsi, les fans romance, rivalités,  jeux et love story. Le coup parfait…

signature 2

_J011693-RT NOE

Crédit photos : Ralph Wenig / Bureau 233 / TF1

Auteur : Mathieu Jabaud

Mathieu Jabaud fonde « Les Audiences Consolidées » en 2017 dans le but décrypter, accompagner et transmettre son expertise et ses expériences liées aux médias et à la communication. Parmi ses clients : des chaînes de TV (Cnews, NRJ12), des écoles de commerce (Sup de Pub, EFAP, ISEG, Inseec), des universités (Paris 8, UPEC), des personnalités issues du monde médiatique, sportif et politique. ———————————————————————————————————————————————————— .Responsable de la communication du groupe Endemol France (2013-2017) .Chargé de Communication et Marketing à la Fédération Française de Judo (2006-2013) .Diplômé d’un MBA de Management du sport .Licence et Maîtrise Management et Commerce .Ecole hôtelière Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s