‘’Nous sommes redevenus leader national sur les 15-24 ans en after school’’

En vue de préparer la rentrée, les chaînes du PAF sont aujourd’hui lancées dans une course à la conquête d’audiences, par la mise à l’antenne de nouvelles émissions, ou des repositionnements de grilles plus profonds. Du côté d’NRJ, la mue s’est opérée il y a près de 5 mois, avec le retour aux affaires de Stéphane Joffre-Roméas, au sein de son pôle TV. Conforté par un mois de juin record venant valider ses premiers choix, le Directeur Général des Programmes et des Antennes, nous détaille les contours de ce qui pourrait composer l’une des jolies surprises de la rentrée, par une programmation faisant la place belle aux inédits, à l’humour et aux nouvelles incarnations. Interview.

Stéphane, vous présentiez lors de la conférence de rentrée une programmation axée sur le divertissement, flux et fiction, et la prime aux talents, loin de l’image « téléréalité dépendante » portée il y a peu encore. Comment définiriez-vous la ligne éditoriale d’NRJ 12 et du pôle TV dans son ensemble ?

Nous sommes revenus aux basiques de la chaîne, qui est une chaîne de divertissement et dont la baseline est 100% détente. Notre socle c’est la série-réalité, c’est ce qui structure de manière horizontale l’antenne du lundi au vendredi avec ces épisodes de séries-réalités encadrés par le Mad Mag qui pousse la machine. Avec Ayem et toute la bande, nous sommes revenus au côté rigolo, sympa et positif. Une bande de copains que l’on aime retrouver juste après son travail ou après l’école, et qui pousse une autre série réalité, les Anges, avec également beaucoup d’humour. Les Anges, c’est une autre bande de copains avec les hauts et les bas de la cohabitation évidemment, mais surtout avec un projet professionnel. Et c’est très important de le souligner, aujourd’hui Luna a été numéro un des ventes, Thomas a réussi son combat de boxe, certains candidats ont fait des campagnes photos pour des marques, Ellen Batelaan, qui était Ange anonyme va présenter « Tellement vrai ».

Ce repositionnement se révèle t-il payant ?

Nous sommes redevenus leader national sur les 15-24 ans en after school et sur tout le mois nous nous positionnons leader sur les 15- 24 ans devant la concurrence et sur toute la journée. Nous sommes aujourd’hui bien profilé sur nos cibles, jeunes adultes 15-24 et 15-34 ans et sur les femmes responsables des achats où nous avons fait un score de 3% en juin, notre record depuis la rentrée de septembre. En tenant compte de la qualité de la concurrence, c’est une satisfaction mais il reste encore beaucoup de choses à accomplir. Rien n’est gagné.

Les Anges ont rassemblé en juin jusqu’à 857000 téléspectateurs en access prime-time, 747000 pour une série comme père et maire, plus de 600000 pour le magazine Crimes en prime-time, 478000 pour Big Bang Theory le samedi et le Mad Mag est à 378000

‘’La téléréalité, c’est observer et vivre les aventures quotidiennes d’un groupe avec ses hauts, ses bas, et une mécanique’’

En 2017, quelle différence faites-vous entre téléréalité et divertissement ?

La téléréalité est un genre de divertissement, c’est observer et vivre les aventures quotidiennes d’un groupe avec ses hauts, ses bas et une mécanique. Pour nous, c’est l’enjeu professionnel qui articule la mécanique. Ce sont les soaps nouvelle génération, des feuilletons avec des gens qui ont accepté de vivre une aventure et de parler librement de leurs amours, de leurs passions, de leurs trahisons, et c’est tout cela qui en fait un divertissement. La téléréalité est  un genre très important pour les jeunes, c’est vraiment leur feuilleton. Avant nous avions Hélène et les garçons comme je le dis souvent. Les plus âgés ont Plus Belle la Vie, et là avec les séries-réalités, c’est le sas de décompression des jeunes générations.

‘’La série-réalité a un côté très populaire’’

NRJ12 est souvent résumé à ce genre encore décrié.

La série-réalité a un côté très populaire. C’était déjà le cas du temps des sitcoms chez AB Productions. Certains, peuvent effectivement prendre tout cela de haut et dire que ce n’est pas bien. Mais encore une fois, la série-réalité c’est populaire, avec ses hauts et ses bas je le répète. Parfois les voix peuvent parler fort effectivement mais comme sur un terrain de football ou n’importe quel événement qui rassemblera des groupes de jeunes. Pour reprendre l’exemple du football si populaire et adulé par les français, il faut avoir la gagne, la rage de vaincre avec parfois des esprits qui s’échauffent suivis de grands moments d’émotions ou de partage. C’est suivre un groupe dans ses aventures tout simplement.

‘’ On a ajouté beaucoup d’humour’’

Un format comme les vacances de Nabilla qui partira en road trip en Australie pour l’occasion ou les vacances des Anges en Grèce s’inscrit donc dans cette énergie ?

Cela s’inscrit complètement dans ces thématiques et surtout ce qui est important c’est que l’on a ajouté beaucoup d’humour. Pour les Anges en Grèce par exemple et j’ai pu le constater moi-même sur le tournage pour le lancement du show, ils ne s’attendaient absolument pas à ce que la maison soit vide. Ils sont rentrés dans une maison sans meubles, sans nourriture, les frigidaires étaient vides et la piscine sans eau. Il fallait travailler pour gagner tout ce confort et ils ne s’y attendaient pas une seconde. Il y avait un ressort comique rien qu’à voir leurs têtes. Et pour le road-trip de Nabilla ce sera pareil, ce n’est pas encore tourné mais elle va vivre un périple de 3000 kilomètres à travers l’Australie avec Thomas et ses amis en sac à dos et rangers ! Cela risque de beaucoup la changer. Elle est en train de le comprendre d’ailleurs. Ce n’est pas Koh Lanta non plus bien sûr ni une émission de survie, mais nous sommes quand même à mi-chemin avec Pékin Express ou J’irai dormir chez vous en version décalée.

‘’ Les talents se sont fédérés autour d’un projet’’

De Christine Bravo à Aymeric Bonnery et l’équipe du Mad Mag, en passant par Evelyne Thomas et Véronique Mounier, on sentait l’ensemble des incarnations des chaînes du groupe, soudées et fédérées autour d’un projet. Quelle est la touche Stéphane Joffre-Roméas ?

C’est bien entendu compliqué de devoir parler de soi mais ce qui est certain c’est que j’aime les gens. Je pense que l’on ne peut réussir qu’en équipe. J’aime partager. Partager les bons moments et les moments les plus difficiles mais toujours en les traversant en équipe. Je suis un amoureux de la vie, un amoureux des programmes, de la télévision. Si les animateurs, les talents et les équipes se sentent bien dans leur travail, ils feront du bon travail. Et moi, mon travail c’est de fédérer des équipes

‘’ Des filles pleines de talent et plébiscitées par les Français’’

Un mot sur le recrutement de Malika Ménard et Camille Cerf.

J’aime faire de la télé populaire. Je fais de la télé pour tous les téléspectateurs, pour qui j’ai un énorme respect. Lorsque nous avons cherché de nouveaux visages pour venir incarner NRJ12, nous avons pris le parti de recruter ces filles certes très jolies mais également pleines de talent et ayant été plébiscitées par les Français. Malika s’est inscrite naturellement dans le projet Dans les secrets de… grâce à son parcours de journaliste. Nous prendrons d’ailleurs le temps qu’il faut pour installer le programme et qu’il corresponde au mieux à la ligne éditoriale de NRJ. Quant à Camille Cerf que j’avais rencontrée du temps d’Endemol, c’est une jeune fille pleine d’énergie, travailleuse et drôle. J’ai donc pensé à elle pour présenter les bêtisiers, dont elle est par ailleurs cliente depuis l’enfance. J’ai trouvé cela rafraîchissant et nous allons l’accompagner sur ce terrain là, tout comme nous avions lancé Marine Lorphelin sur les Extraordinaires que nous avions produit pour TF1, toujours du temps d’Endemol. Là aussi, outre sa fraîcheur et sa force de travail, elle avait des connaissances solides en médecine et sur le corps humain de par ses études, cela avait du sens par rapport au programme. Je trouve que Miss France est un formidable tremplin pour toutes ces jeunes filles parfaitement inscrites dans leur génération. Sylvie Tellier et les équipes Miss France font un travail exceptionnel avec toutes ces miss. Elle les aide à grandir, à se construire, à gérer leur image et leur carrière parfois.

‘Proposer quelque chose de différent de ce qui se passe sur le net’’

NRJ 12 est la première chaîne de France en after school sur les millenials qui ont fait du second et troisième écran leurs modes de consommation préférés. Jetez-vous un œil du côté du  web que cela soit en termes de formats, de talents et d’écriture ?

Nous sommes toujours attentifs à ce qui se passe sur le web, les réseaux sociaux et sur le futur en général. Nous évoluons en permanence sur tous ces univers, et mon collaborateur Mickaël Vey, responsable des programmes, est en permanence sur les réseaux sociaux et en veille sur ce qui fait le web. Après, notre rôle est de justement proposé quelque chose de différent de ce qui se passe sur le net. Un talent du web n’est pas forcément un bon talent pour la télévision et inversement. En revanche il y a des passerelles que nous sommes en train de trouver. Nos programmes sont consommés en live sur la TNT et ensuite en replay sur les différentes plateformes. Il faut être attentif mais ce n’est pas un vase communicant immédiat et spontané. Cela viendra certainement un jour, donc il faudra trouver le bon moyen et le bon ton.

‘’ Prendre des risques, écouter les gens et les comprendre’’

Quel est votre sentiment sur le marché de la télévision en France touché par l’éclatement des audiences, un modèle économiques fragilisé et la concurrence de puissantes plateformes délinéarisées ?

C’est un challenge passionnant, il faut continuer à faire sa place, innover, créer et cela a toujours été le fer de lance de Jean-Paul Baudecroux, le Président du groupe NRJ, des valeurs dans l’ADN du groupe NRJ. Il faut être en perpétuelle réflexion, ne pas penser que c’est acquis et se remettre en question tous les jours. C’est ce que l’on fait ici avec les équipes. A 9h nous avons les chiffres d’audiences et qu’ils soient bons ou mauvais à 9h01 on se remet en selle et on essaie d’imaginer la télé de demain en permanence. Il faut prendre des risques, tout en les mesurant, écouter les gens et les comprendre.

TMC a procédé à un repostionnement gagnant autour de 3 piliers des genres télévisuels que sont le divertissement, la fiction et le sport en live. NRJ12 est présent sur les deux premiers genres, est-il envisageable à terme de vous voir tenter l’expérience du sport ?

On ne peut malheureusement pas tout faire, et le sport étant très onéreux, il faut faire des choix. Nous essayons en revanche de traiter le sport de façon différente et selon les opportunités, comme lorsque Thomas dans les Anges de la téléréalité est parti combattre à Cuba par exemple. C’est un genre important et peut-être qu’un jour un série-réalité avec du sport verra le jour qui sait. Cela pourrait se faire sous cette forme plutôt que sur de la pure retransmission en live.

Les émissions de dating ont le vent en poupe, parlez-nous de Game of clone votre nouvelle acquisition ?

Le pitch est novateur et nous vient de The Story Lab (Groupe Dentsu Aegis Network) en Angleterre. Le concept est efficace et rigolo. Nous avons tous un idéal physique,  et l’objectif est de proposer à un ou une célibataire, huit modèles identiques, que l’on va habiller de façon identique. Ils se ressembleront donc très clairement d’un point de vue physique. Et tout l’intérêt est ici, c’est la beauté intérieur qui devra ensuite faire la différence. La personnalité va donc énormément jouer puisque le critère physique numéro un est déjà absolu et acquis. Cela poussera le candidat à aller au delà des apparences et  à raisonner en terme de personnalité.

‘’ Faire évoluer les shows tout en conservant les repères et piliers de l’antenne’’

Rentrée 2017-2018, à quoi doivent s’attendre les téléspectateurs sur les grilles du groupe NRJ ?

Notre objectif est de surprendre les téléspectateurs, mais pas de les déstabiliser. C’est très important pour notre grille de programmes. Nous allons continuer à faire évoluer les shows tout en conservant les repères et piliers de l’antenne et surtout, nous allons continuer à innover et à être créatifs comme l’a toujours été le groupe NRJ dans toutes ses entités.

signature 2

Crédit photo : Service presse NRJ

NRJ GROUP STEPHANE JOFFRE-ROMEAS

Auteur : Mathieu Jabaud

Responsable de la communication du groupe Endemol France (2013-2017), et aujourd'hui consultant, Mathieu Jabaud évolue au cœur des enjeux stratégiques liés à l’audiovisuel, aux médias et à la communication. Observateur avisé de l’Entertainement depuis la création d’un contenu jusqu’à sa diffusion, en passant par la gestion de talents et la promotion 360°, il fit ses premiers pas dans le marketing sportif à la sortie d’un MBA en 2006. Egalement diplômé de l’école hôtelière et d’une maîtrise management et commerce, il acquit d'enrichissantes expériences dans les secteurs du tourisme et de l’animation. Tout à sa volonté de « décrypter, accompagner et transmettre », il crée en 2017 « Les Audiences Consolidées», offrant à ses clients et réseaux, analyses, conseils et conférences, sur ses thématiques de prédilections.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s