[Vincent Cerutti] « Danse avec les Stars, cela va être une belle rencontre »

Pour inaugurer cette série d’interviews de mes cinq coups de cœur parmi le riche casting de personnalités de cette huitième saison de Danse avec les Stars, j’ai choisi celui qui, à plus d’un titre, aura marqué l’histoire de ce format hit, Vincent Cerutti. Animateur et aujourd’hui candidat de Danse avec les Stars,, il partage avec nous sa vision de l’audiovisuel, ses ambitions et nous livre avec pudeur et simplicité, ses motivations à participer à cette nouvelle saison. Interview.

Vous avez un parcours très complet et riche en médias. Speaker, chroniqueur, producteur, animateur et aujourd’hui candidat avec DALS. Etait-ce un choix de construire un projet de carrière ou une logique plus instinctive et de plaisir ?

Les deux mon général. Mon premier métier c’est la radio, cela fait vingt ans que j’en fais, et j’ai compris rapidement que pour arriver sur une radio majeure, avec une belle émission, un morning, il fallait que j’ai de la notoriété et que je sois populaire. Il fallait donc pour cela que je passe par la télévision. La télé m’a d’abord permis de réaliser mon ambition en radio, et puis j’ai commencé à y prendre goût, et de fil en aiguille j’en suis arrivé à construire le parcours qui m’a emmené jusqu’ici. En parallèle, ma passion pour le sport automobile m’a permis de commenter des courses sur Eurosport, sur AB Motor et sur des circuits. C’est un parcours trois en un à y regarder de près.

Partir à l’inconnu et en extérieur me plairait également

Quelle pourrait être la prochaine étape ? Y a-t-il un univers que vous souhaiteriez explorer ?

J’ai goutté aux jeux d’aventures en présentant Safari Go sur Gulli. Je sais que Denis (NDLR : Brogniart) incarne extrêmement bien Koh-Lanta sur TF1, mais si un nouveau jeu d’aventure devait arriver sur le groupe, je serai clairement candidat. Ce que j’aime c’est partir ailleurs avec une caméra, une équipe, et sortir de temps en temps des grands plateaux. Bien entendu, la présentation de jeux, de divertissements, reste mon métier, je continue à aimer ça et continuerai à le faire, mais partir à l’inconnu et en extérieur me plairait également.

Vous avez créé votre société de production en 2006, y a-t-il un format ou genre que vous aimeriez développer un jour ? Une thématique que vous aimeriez porter en télévision.

Il y effectivement une émission que j’imagine souvent réaliser. J’aimerais beaucoup faire un mix entre le Fréquenstar de Laurent Boyer, et une émission qui était incarnée à l’époque par Laurence Ferrari et Thomas Hugues, « Entrée Interdite ». J’aimerais créer un format inspiré de ces deux programmes, à savoir prendre trois personnalités, trois décors, que ce soit les égouts de Paris ou un bunker en Suisse par exemple, et faire visiter ces trois lieux à une personnalité, et tout en visitant cet endroit improbable, découvrir sa personnalité à travers une interview dans le style Fréquenstar. Sans tutoiement en revanche. Voilà le genre de programme que j’aimerais produire et animer.

Ensuite il y a un jeu. Nous avons créé « La chaise musicale » avec Hapsatou (NDLR : Sy) et Pierre-Antoine Capton. Nous verrons ce que ce jeu deviendra, mais il est là en tous cas.

Que vient-on chercher sur Danse avec les Stars quant on possède votre parcours ?

Il y a plusieurs choses que je cherche sans doute à dévoiler. Peut-être en montrer plus sur quelqu’un que l’on connait mais que l’on ne connait finalement pas… Quelqu’un d’hyper sensible mais qui ne le montre pas, d’hyper actif et d’autodidacte. Et puis il est vrai que c’est la première fois dans l’histoire de « Danse avec les Stars » monde, qu’un animateur qui a présenté l’émission, se retrouve un jour candidat. Et c’est également la première fois dans l’histoire de l’émission en France, que nous aurons deux membres d’une même famille présents au casting. Il y a un peu de tout cela.

Une façon de revenir par la grande porte du programme, et de refermer une cicatrice

Le fait de connaitre par cœur la mécanique du jeu vous servira t-elle ou ajoute t-elle plus de pression ?

Ce sera ni un avantage, ni un inconvénient, et pour deux raisons. La première c’est que lorsque je présentais l’émission, à aucun moment, je ne me suis rendu sur les répétitions, à aucun moment je n’ai pu échanger de manière longue et précise avec les danseurs professionnels ou avec les artistes. Il faut également savoir que jamais personne ne m’a vu danser, ni les juges, ni Sandrine (NDLR : Quétier), ni les danseurs. Ni sur les soirées d’après prime-time, ni sur la tournée des Zénith. C’est pour moi une mise à nue totale, une façon de revenir par la grande porte du programme, et de refermer une cicatrice aussi avouons-le, parce que cela à été dur pour moi d’arrêter de faire parti du quotidien de « Danse avec les Stars ».

Vous connaissez le monde de la télévision depuis le début des années 2000, comment le voyez vous évoluer depuis ces dernières années avec la fragilisation de son modèle économique, l’arrivée de la TNT et des plateformes délinéarisées ?

Je suis arrivé à la télévision à un moment où les patrons de chaînes ont décidé d’arrêter de starifier les animateurs, et recentrer l’intérêt sur le programme. Faire en sorte que la star soit le programme donc. Et puis on se rend compte aujourd’hui que petit à petit on revient à la starification des animateurs. Ce que je sais, c’est que lorsque j’étais gamin, je ne me disais pas « je vais regarder Sacrée Soirée ou Champs Elysées », je me disais « je vais regarder Jean-Pierre Foucault ou Michel Drucker ». Aujourd’hui mes parents ne me disent pas « on va regarder Salut les Terriens ou On n’est pas Couché » mais « Ardisson ou Ruquier». La télé a changé parce que les études prennent une place de plus en plus importante, que la concurrence et l’offre par conséquent sont effectivement de plus en plus importantes, parce qu’internet et les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place, et que les dirigeants toutes chaînes confondues sont peut-être un peu plus fébriles. Il manque à mon sens sans doute un peu plus de normalité, d’Humain, de directs, et un recours moins systématique aux prompteurs également.

Quels conseils auraient donné le Vincent Cerutti présentateur au Vincent candidat ?

Véracité, authenticité et simplicité.

Que serait pour vous une victoire sur Danse avec les Stars ?

Merci de me poser cette question… Une victoire serait de réussir à satisfaire à la fois Katrina (NDLR : Patchett, sa partenaire) et le public. Montrer également que derrière le Cerutti « tronche de premier de la classe », il y a surtout un mec normal, qui vient s’entrainer en débardeur et en short, pas coiffé, pas rasé et loin de l’image costumes cintrés que je peux véhiculer. J’ai une mission, c’est d’apprendre, et je suis mort de trouille, je suis flippé comme tu ne peux même pas l’imaginer. Ma réussite serait évidemment d’aller loin. On fait ce métier également pour être aimer des gens, et les gens me manquent, en province ou à Paris leur contact me manque. C’est compliqué de répondre car il y a plusieurs choses, mais j’ai surtout envie que cela soit une belle rencontre. Voilà c’est ça, Danse avec les Stars, cela va être une belle rencontre.

Crédit photo : C. Chevalin / TF1

 

signature 2

Auteur : Mathieu Jabaud

Mathieu Jabaud fonde « Les Audiences Consolidées » en 2017 dans le but décrypter, accompagner et transmettre son expertise et ses expériences liées aux médias et à la communication. Parmi ses clients : des chaînes de TV (Cnews, NRJ12), des écoles de commerce (Sup de Pub, EFAP, ISEG, Inseec), des universités (Paris 8, UPEC), des personnalités issues du monde médiatique, sportif et politique. ———————————————————————————————————————————————————— .Responsable de la communication du groupe Endemol France (2013-2017) .Chargé de Communication et Marketing à la Fédération Française de Judo (2006-2013) .Diplômé d’un MBA de Management du sport .Licence et Maîtrise Management et Commerce .Ecole hôtelière Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s