[Hapsatou Sy] Je viens chercher une expérience qui ne ressemble à aucune autre

Dans la vie, certains empilent les rêves, d’autres les accomplissent. C’est en ces termes que je suis tenté de décrire Hapsatou Sy après notre entretien. Entrepreneur accomplie, femme de télévision, elle se lance aujourd’hui un nouveau défi, faire découvrir au public une autre facette de sa personnalité et ressortir plus riche de cette expérience, qu’avant son entrée. Pour atteindre cet objectif, Hapstou Sy pourra compter sur Jordan Mouillerac, nouveau venu dans la team DALS et doté, lui aussi, d’un tempérament prêt pour les défis. Interview.

Le public vous connait à travers des thématiques sociétales  et liées à l’entreprise,que va-t-il découvrir de vous avec Danse avec les stars ?

Hapsatou Sy : Le public va pourvoir découvrir la femme que je suis, parce que justement les émissions que j’ai faites jusque là permettent de connaitre mon avis, mon caractère, mais pas le côté femme que j’ai peut-être envie de montrer aujourd’hui. C’est un sacré challenge ce que je vais vivre, on a peur du ridicule et de beaucoup d’autres choses et en même temps on lâche prise et on vit le truc à fond, sinon on le fait pas. J’espère donc pouvoir montrer tout cela. Je n’ai pas une longue carrière en télévision, cela va permettre au gens de me découvrir, de me connaitre un peu mieux. Ce sera un grand moment de partage.

Jordan (NDLR : Mouillerac) : Lorsque l’on a Hapsatou Sy comme partenaire, que l’on connait son caractère et son engagement, y a-t-il une préparation spécifique de votre côté quant à la pédagogie à adopter ?

Jordan Mouillerac : Comme vous le soulignez, c’est une femme de caractère, une femme épatante, une grosse personnalité que j’ai en face de moi et que je dois faire travailler, faire découvrir différents styles de danse. C’est avant tout un plaisir de partager tout cela avec Hapsatou, nous nous sommes rapidement compris. Nos caractères collent bien ensemble, j’ai également un fort caractère, donc c’est « choc » mais c’est pour notre bien à tous les deux, c’est pour avancer. On sait ce que l’on fait, on sait où l’on va, et on y va !

Là, il n’y a rien d’évident, j’ai tout à faire et je marche vers l’inconnue totale

Qu’est ce qu’une personnalité avec votre parcours vient-elle chercher sur Danse avec les stars ?

Hapsatou Sy : Je viens chercher une expérience qui ne ressemble à aucune autre. On vient vivre un rêve de petite fille ou de femme. Assise sur mon canapé quant je regardais l’émission je me disais « j’aimerai tellement mettre une robe comme celle là, danser comme ça, être au milieu de ces tableaux incroyables, quelle chance extraordinaire ». Et là j’y suis et je me dis que c’est incroyable pour moi la petite Hapsatou qui a grandi à Chaville et qui fait de la télévision depuis 5 ans seulement, de me retrouver avec toutes ces personnalités, entre Vincent (NDLR : Cerutti) qui a fait 70 primes sur TF1, Camille Lacourt champion du monde de natation, Arielle Dombasle et tous les autres.

Quel est le plus compliqué, faire le cours magistral inaugural de Sciences Po sur la création d’entreprise ou préparer Danse les stars  ?

Hapsatou Sy : Se préparer Danse avec les stars, car c’est tellement de l’inconnu pour moi. Quant je vais à Science Po, je partage mon aventure, mes échecs, mes réussites, avec des jeunes qui ont envie de croquer la vie à pleine dent. Je parle naturellement de choses qui sont totalement évidentes pour moi. Là, il n’y a rien d’évident, j’ai tout à faire et je marche vers l’inconnue totale, je ne contrôle plus rien.

Vous êtes une serial entrepreneuse, est ce que les qualités acquises par ce parcours vous servent dans ce type d’expérience, ou êtes vous à l’inverse plus sur du lâcher-prise et de l’instinct ?

Hapsatou Sy : Je suis sur de l’instinct également quant je suis entrepreneur. L’intuition est fondamentale. L’entrepreneur pour moi est un sportif de haut niveau, il se prépare à la compétition et il ne gagne pas  toujours. Aujourd’hui je vais vivre une aventure, où le bagage que je prends de ma vie d’entrepreneur, c’est la possibilité d’échouer. C’est dans l’échec que l’on apprend le plus. Quand on rate une danse, c’est là que l’on se remet le plus en question, ce n’est pas quant tout est beau et que tout est merveilleux. Donc oui, je vais aller puiser en permanence dans mon histoire personnelle et dans ma vie d’entrepreneur qui a été et reste difficile car c’est un saut en parachute l’entreprenariat. Danse avec les stars c’est un nouveau saut pour moi. L’adrénaline, le saut, la prise de risque et l’atterrissage un jour.

Je suis également là pour faire passer des messages

Jordan, avez-vous déjà une idée précise de comment vous allez  accompagner Hapsatou, où être vous également sur de l’instinct ?

Jordan Mouillerac : J’ai vite cerné ce qu’il fallait travailler en priorité. Ce sera justement le côté plus délicat, le côté féminin. Elle a déjà le côté femme fatale, mais lorsque c’est calé sur des rythmes de danse avec une mise en scène, c’est différent. Etre une femme fatale dans la vie c’est une chose, le caler sur des pas de danse c’est autre chose. Au début on se met à compter, on fait cela mécaniquement, mais dès le lendemain Hapsatou retranscrit les leçons de la veille naturellement. Donc je lui montre beaucoup de choses, je la pique parfois quitte à la faire réagir avec son caractère, car je sais que le lendemain elle arrivera à le faire naturellement.

Avec un parcours tel que le vôtre, fait de choix, d’engagement et de rencontres fortes, peut-on réellement se laisser aller à du pur divertissement ou aurez vous à cœur de faire passer certains messages au public ?

Hapsatou Sy : Oui je suis également là pour faire passer des messages. Le message que l’on peut être une femme et faire des choses incroyable, que la beauté n’est pas forcément celle à laquelle on pense, que quelle que soit son histoire, son milieu, on peut construire son rêve brique par brique. Bien sûr que j’ai des messages à passer, évidemment, et je vais les passer.

Quant on est Hapsatou Sy, envisage t-on autre chose que la victoire sur Danse avec les stars ?

Hapsatou Sy : Mais tout est victoire ! Qu’est ‘ce que c’est la victoire, cela ne veut rien dire. Est ‘ce que l’on veut aller chercher la coupe à la fin ? Est ‘ce que l’on veut juste vivre un truc de fou et ressortir de cette expérience et se disant « je ne suis plus la même », pour moi ce sera ça ma victoire sur Danse avec les stars.

signature 2

Auteur : Mathieu Jabaud

Responsable de la communication du groupe Endemol France (2013-2017), et aujourd'hui consultant, Mathieu Jabaud évolue au cœur des enjeux stratégiques liés à l’audiovisuel, aux médias et à la communication. Observateur avisé de l’Entertainement depuis la création d’un contenu jusqu’à sa diffusion, en passant par la gestion de talents et la promotion 360°, il fit ses premiers pas dans le marketing sportif à la sortie d’un MBA en 2006. Egalement diplômé de l’école hôtelière et d’une maîtrise management et commerce, il acquit d'enrichissantes expériences dans les secteurs du tourisme et de l’animation. Tout à sa volonté de « décrypter, accompagner et transmettre », il crée en 2017 « Les Audiences Consolidées», offrant à ses clients et réseaux, analyses, conseils et conférences, sur ses thématiques de prédilections.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s