The Voice saison 8 : Cassée, la voix ?

Jeudi 8 juin, la 8ème saison de The Voice a livré son verdict lors de sa grande finale. Un nouveau gagnant a été proclamé et l’heure du bilan est venue sonner. Ce bilan, beaucoup l’ont déjà fait et sanctionné. Certains, se sont empressés de condamner la voix… mais l’ont-ils fait d’un bon œil ? Ici, je vais tenter, le contre-pied.

En télévision, il est des choses qui ne changent pas. La vérité des chiffres, le temps d’usure des formats.

The Voice, fut la dernière grande idée de flux, à avoir excité le marché, de l’audiovisuel Français. C’était en 2012. Tous les ingrédients étaient réunis. Une mécanique novatrice, simple et puissante. Un jury du même calibre. Des talents, de premier choix.

Une 8ème saison ne peut être jugée comme les premières.

Depuis, MIP Com et MIP TV ont cessé de vibrer. Producteurs et diffuseurs restent en apnée, dans l’attente de la nouvelle pépite, qui verra à nouveau le public s’enflammer. Mais la donnée que TF1 ne pouvait anticiper, c’est que 8 ans plus tard, ladite pépite n’est toujours pas arrivée. Elle ne se présentera, selon moi, sans doute jamais.

Conséquence ? On tire sur le format, en l’exposant chaque année, en rallongeant sa durée. On passe de 7,7 millions de téléspectateurs et 34% de parts d’audiences en saison 1, à 5,2 millions et 26% l’an dernier. On mute de 12 épisodes à 18 par saison, dans une logique de rationalisation des coûts de production, et d’optimisation des recettes publicitaires.

Beaucoup dénoncent aujourd’hui ce procédé. Mais une 8ème saison ne peut être jugée comme les premières. Il s’agit juste de ne pas l’oublier.

Une concurrence muette

Et si ? Et si la concurrence était parvenue à contraindre la première chaine d’Europe d’arrêter ? En créant, ou en adaptant, un nouveau talent show, capable de la ringardiser.

A ce petit-jeux là, seul M6 s’y est risqué. Mais sans succès. Rising star ? Rideau ! Auditions secrètes ? Échec. Together, tous avec moi? Sans moi… Au moins, l’autre grande généraliste privée aura eu le mérite de tenter. On ne peut pas critiquer un marché français trop frileux, et se contenter ensuite d’allumer ceux qui osent, ceux qui tentent de le réchauffer.

Mais le constat est là. Huit saisons après, The Voice reste le dernier talent show de haut vol en France. Indétrônable. Si la concurrence ne parvient pas à ranger les fauteuils au placard, pourquoi le feraient-il d’eux-mêmes ?

Alors bien sûr, ce jour-là finira par arriver. Fatalement. La télévision est faite de cycles, toujours. Mais avant cela, ITV le producteur et TF1, ont d’autres solutions qui s’offrent à eux.

Des ajustements, bien avant l’accident

Laisser respirer le format. Jouer la carte de l’alternance une année sur deux avec une autre émission dite vieillissante, et régler deux problèmes pour le prix d’un. Savoir recréer de l’attente, un manque et de l’engouement auprès des téléspectateurs. Pékin Express a su revenir avec succès sur M6. La méthode marche, et pas qu’en France.

Réduire la durée des saisons. Comme expliqué plus haut, The Voice est passé de 12 à 18 épisodes en 8 ans. A travers ce choix et outre la réflexion d’ordre financier, la production a sans doute tenté de répondre à un problème de mécanique coûteux lui aussi, mais en d’autres termes. Comment enrayer la chute d’audience conséquente, enregistrée une fois le concept des auditions à l’aveugle et des « fauteuils qui se retournent » passé ?

Et puis… imaginez si ces fameux fauteuils, étaient de retour pour la phase finale ? Et si, par la voix d’un twist, ils y jouaient même, un rôle crucial ?

Car oui, si cette mécanique si puissante a eu le mérite d’attirer les spectateurs en nombre, elle engendre également une des limites du programme, puisqu’elle disparaît une fois les constitutions d’équipes de talents terminées. Emmenant avec elle une grande partie de l’ADN du jeu.

Pour tenter de trouver d’autres enjeux, The Voice s’est alors habillée de nouvelles épreuves au gré des années. De battle en KO, les saisons se sont donc rallongées, mais cette quête de nouveaux temps forts, n’a pas eu l’effet escompté. Il faudra s’en doute revenir à la durée de saison initiale, sous peine de perdre à nouveau en route, des parts d’audiences à la présence cruciale.

Et puis… imaginez si ces fameux fauteuils, étaient de retour pour la phase finale ? Et si, par la voix d’un twist, ils y jouaient même, un rôle crucial ?

Parmi les possibilités de voir l’émission durer, existe celle de basculer le format sur une autre chaine du groupe. Je ne pense personnellement pas cette issue plausible. Secret Story a pu exister le temps de trois saisons sur TFX en baissant drastiquement ses frais de production, grâce à des possibilités de mécaniques évolutives et des intrigues liées à des narrations plus souples. Mais The Voice est un format à la charte inamovible et aux frais fixes non négociables. Réduire les coûts de scénographie au risque de baisser la qualité du show ? Se tirer une balle dans le pied. Passer de 4 à 3 membres du jury ? Aveu de faiblesse en puissance…

Mais puisque l’on parle de jury, en voilà un ressort qui pourrait accorder un nouveau sursis. Sur les formats qui font la part belle aux anonymes, le rôle des incarnations est prépondérant, déterminant. Rêvons un peu. Il faudrait pour cela être en mesure de cibler puis d’attirer la perle rare. Un ovni, capable d’attirer un nouveau public, voir, quelques sceptiques. Un Matthieu Chédid s’exprimant en live le samedi soir entre deux coachings, ça aurait de la gueule. L’autre profil idoine serait évidemment celui d’un coach aimant faire le show, et capable sur son seul nom, d’attirer les téléspectateurs par millions. Ce profil-là est rare certes, mais il existe. Et si ? Et si pour sauver la voix, The Voice réussissait à convaincre, un artiste qui a conquis le public, en cassant la sienne… ? Et si un jour, un Patrick Bruel se décidait à entrer dans l’arène ? Ne seriez-vous pas un jour, même d’un œil, même du mauvais, tenté de le regarder ?

Des voix puissantes, des voix émouvantes. Des voix qui entrainent, des voix qui surprennent.

Des perspectives certaines

La puissance d’un produit, quel qu’il soit, réside en ses qualités réelles et intrinsèques. Le reste, la communication, le marketing, le lobbying, sont aux mieux, de savants alliés, au pire, de la poudre aux yeux, conçue pour duper.

Dans le cas de The Voice, le produit, et c’est écrit dessus, c’est la voix. Et pour avoir assisté à une répétitions puis à un prime en live, des voix il y en a. Des voix puissantes, des voix émouvantes. Des voix qui entrainent, des voix qui surprennent. En procédant à quelques ajustements, the Voice devrait, je le pense vraiment, pouvoir continuer à révéler des Slimane, des Kendji, des Louane, Claudio, Amir, Anne…

Au prix de quelques ajustements, et d’un peu de patience sûrement. Mais à part en politique, on ne perd jamais vraiment la voix. On la repose ou on la répare, mais même cassée, une voix finit toujours pas rechanter.

Signature email LAC

 

 

 

 

 

Auteur : Mathieu Jabaud

Responsable de la communication du groupe Endemol France (2013-2017), et aujourd'hui consultant, Mathieu Jabaud évolue au cœur des enjeux stratégiques liés à l’audiovisuel, aux médias et à la communication. Observateur avisé de l’Entertainement depuis la création d’un contenu jusqu’à sa diffusion, en passant par la gestion de talents et la promotion 360°, il fit ses premiers pas dans le marketing sportif à la sortie d’un MBA en 2006. Egalement diplômé de l’école hôtelière et d’une maîtrise management et commerce, il acquit d'enrichissantes expériences dans les secteurs du tourisme et de l’animation. Tout à sa volonté de « décrypter, accompagner et transmettre », il crée en 2017 « Les Audiences Consolidées», offrant à ses clients et réseaux, analyses, conseils et conférences, sur ses thématiques de prédilections.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s